Comment obtenir le statut d’autoentrepreneur

Comment obtenir le statut d’autoentrepreneur

Vous souhaitez créer votre entreprise et devenir autoentrepreneur, mais vous ne savez pas comment ? Nous allons vous expliquer toutes les procédures à suivre pour devenir un microentrepreneur réussi. Restez à l’écoute !

Statut autoentrepreneur, c’est quoi au juste ?

Le statut autoentrepreneur aussi connu sous le nom « microentrepreneur » est une sorte de régime simplifié de la firme individuelle. Bien effectivement, le statut autoentrepreneur facilite et simplifie la création d’une entreprise ou également une société à but lucratif, tout en bénéficiant d’une administration et d'une fiscalité simplifiées.

Comment créer votre statut autoentrepreneur ?

Si vous êtes un travailleur indépendant et que vous n’êtes pas un gérant d’une société (SA, SARL, EURL, etc.), vous pouvez devenir un autoentrepreneur. Pour commencer, vous devez choisir un statut juridique de l’EI ou de l’EIRL. Cependant, les démarches sont simples. Le statut d’autoentrepreneur vous permet de pratiquer des activités de nature diverses comme une activité commerciale, artisanale ou même libérale. L’un des points vitaux de ce statut est qu’il vous permet de travailler en parallèle d’une autre activité comme salarié, chercheur d’emploi, retraité, fonctionnaire, étudiant, etc. Comment obtenir ce statut ?

Si vous êtes nouveau et que vous venez de commencer votre activité, vous êtes automatiquement agréé lors de votre déclaration de votre activité. D’ailleurs, si vous êtes déjà en activité, vous devez faire votre immatriculation vous-même, et ce n’est pas compliqué, vous devez juste remplir le formulaire « Cerfa N°15260 ».

Quels sont les avantages du Statut autoentrepreneur ?

Ce statut est ouvert à tous ! Il vous suffit juste d’être :

  • majeur / mineur émancipé ;
  • avoir une résidence/une carte de séjour temporaire ;
  • ne pas être travailleur non salarié ;
  • ne pas être un gérant d’une société SA, SARL, etc.

Les démarches de création du statut sont simples, les démarches de création d’une société EI/EIRL sont plus légères et moins compliquées que celles d’une entreprise SARL/EURL. Notamment, aucun seuil de capital exigé pour l’ouverture d’une société EI/EIRL. L’autoentreprise bénéfice d’une comptabilité légère et elle propose 3 catégories principales de professions qui sont :

  • profession commerciale ;
  • profession artisanale ;
  • profession libérale.

Le plafond de chiffre d’affaires du statut entrepreneur pour l’année 2021 :

  • achat / revente de marchandises un CA de 176 200 € HT ;
  • vente de denrées à consommer sur place un CA de 176 200 € ;
  • prestations d'hébergement (BIC) un CA de 176 200 € ;
  • prestation de service commercial ou artisanal un CA de 72 600 € HT ;
  • profession libérale un CA de 72 600 € HT.

Francis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.